Le Référentiel technique BBCA (Bâtiment Bas Carbone)

Le Référentiel BBCA est un référentiel mono-critère qui mesure l’empreinte carbone du bâtiment élaboré par la Commission technique BBCA et le CSTB qui en est le garant scientifique.

Le label BBCA atteste de l’exemplarité de l’empreinte carbone d’un bâtiment. Il quantifie et valorise, grâce à une mesure certifiée indépendante, la réduction de l’empreinte carbone du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie (construction-exploitation-fin de vie-stockage carbone), réalisées grâce à la mise en oeuvre de pratiques bas carbone vertueuses. Le label BBCA comporte trois niveaux de performance, avec pour niveau le plus élevé, celui de l’excellence Carbone.

Le label BBCA peut être demandé dès le stade Conception pour valoriser un engagement. Il est ensuite confirmé au stade Réalisation.

Le label BBCA s’applique aux bâtiments neufs entrant dans le champ d’application de la Règlementation Thermique 2012. Il s’applique également sur les opérations de rénovation (en savoir plus).

Le label BBCA est compatible avec la labellisation E+C-.

Le référentiel BBCA V3.0 est accessible ici.

Les principes de l’analyse en cycle de vie des bâtiments

Les émissions de gaz à effet de serre ont lieu tout au long du cycle de vie du bâtiment.

Les émissions pendant la phase de construction du bâtiment sont, pour les bâtiments neufs, plus élevées que celles en exploitation (le test HQE performance indique une répartition 60% en construction et 40% en exploitation).

Le label BBCA est basé sur une ACV (Analyse en Cycle de Vie) qui prend en compte l’ensemble de ces phases.

Le stockage de carbone, levier de la neutralité carbone est également valorisé : il permet de séquestrer du carbone issu de la photosynthèse sur une durée indéfinie pour les lots de construction les plus pérennes, tant que le bâtiment n’est pas détruit.

Des points innovation complètent l’évaluation. L’économie circulaire est actuellement en partie prise en compte dans l’ACV avec l’utilisation de matériaux ou de produits recyclés. Mais les règles retenues ne permettent pas de valoriser à leur juste potentiel les éléments tels que le réemploi de produits, la mutualisation des espaces, le potentiel de changement d’usage, le potentiel d’extension.

Les principes du référentiel BBCA

Le score BBCA est calculé sur la base de 4 indicateurs répartis en deux catégories, suivant le schéma suivant :

Catégorie 1 : Emissions évitées et stockage carbone

  • Construction raisonnée
  • Exploitation maîtrisée
  • Stockage carbone

Catégorie 2 : Innovation climat

  • Economie circulaire

Catégorie 1 : Emissions de Gaz à Effet de Serre évitées et stockage carbone
L’indicateur construction raisonnée couvre les émissions de gaz à effet de serre liées à la construction, l’entretien, le renouvellement et la fin de vie du bâti et des systèmes.

L’indicateur exploitation maîtrisée couvre les émissions de gaz à effet de serre liées aux consommations d’énergie tous usages du bâtiment en phase d’exploitation.

Leur calcul repose principalement sur  le calcul d’une Analyse du Cycle de Vie (ACV) et il est conforme à la méthodologie du référentiel d’Etat E+C-.

Le Stockage Carbone valorise le carbone biogénique, directement capté dans l’atmosphère par le produit bio-sourcé et stocké dans le bâtiment, c’est un levier clef de la neutralité carbone.

 

Catégorie 2 : Innovation Climat

L’indicateur Économie Circulaire est évalué au travers de la prise en compte :

  1. De la déconstruction sélective
  2. Du réemploi de produits lors de la construction
  3. De la mutualisation des espaces
  4. Du potentiel de changement d’usage du bâtiment
  5. Du potentiel d’extension du bâtiment

Le périmètre du référentiel BBCA

Le label s’applique à tous les bâtiments relevant de la réglementation thermique.

Le périmètre est celui du permis de construire et comprend le bâtiment et sa parcelle. Il peut porter sur plusieurs bâtiments si ceux-ci font l’objet d’un permis de construire unique.

Il prend également en compte la déconstruction d’un bâtiment pré-existant à la construction neuve présent sur la parcelle.

Il comprend toutes les consommations d’énergie du bâtiment sur la phase exploitation (postes RT et hors RT), ainsi que la consommation d’eau, le chantier, et les matériaux et produits de construction.

Par convention, la période d’étude de référence est une durée de vie de 50 ans.

L’indicateur retenu est le kg équivalent CO2 par m2 de SDP.

La mesure vise à établir l’empreinte carbone du bâtiment et ne comprend pas :

  • Les transports des occupants vers et depuis le bâtiment
  • Les transports des intrants et des extrants du bâtiment liés à l’activité du bâtiment

Les exigences du label BBCA

Le label BBCA repose sur des seuils de référence maximum d’émissions carbone à partir desquels on évalue les émissions évitées qui s’expriment en kg équivalent CO2/m² de surface de plancher.

Les données utilisées sont issues du calcul thermique règlementaire et d’un calcul d’Analyse de Cycle de Vie (ACV) à l’échelle du bâtiment complétées par l’évaluation du carbone biogénique stocké et des pratiques d’économie circulaire mises en oeuvre.

Le référentiel BBCA V3.0 intègre la méthodologie de mesure du référentiel d’Etat E+C- et la complète avec des éléments clefs de la construction bas carbone.

Le label BBCA comporte trois niveaux de performance :

  • BBCA standard: est attribué aux bâtiments qui font de réels efforts de limitation de leurs émissions globales tant sur la phase construction que sur l’exploitation et qui peuvent intégrer le stockage carbone dans leurs systèmes constructifs.
  • BBCA performance : valorise les bâtiments qui font des efforts supplémentaires par rapport à BBCA Standard sur la construction et l’exploitation. Des points Innovation Climat contribuent également à l’atteinte de ce niveau.
  • BBCA excellence: valorise les bâtiments qui font des efforts particulièrement importants et vont au-delà du niveau BBCA performant. C’est l’excellence en terme de Construction Bas Carbone.
Télécharger le Référentiel BBCA V3.0